mardi 26 mai 2015

Navarin d'agneau aux légumes de printemps

Un classique que je n'avais encore jamais testé, pourtant c'est simple, pas trop long en préparation et très savoureux.


Ingrédients pour 5-6 personnes :
600 g environ d'épaule/navarin
300 g environ de collier
300 g environ de poitrine
1 petite botte de navets fanes (6 navets)
1/2 botte de carottes fanes (6 carottes)
500 g de rattes du Touquet
5 oignons nouveaux
150 g champignons de Paris
2 gousses d'ail
1 belle cuillère à soupe de farine
75 g de double concentré de tomates
1 bouquet garni (offert par mon boucher avec du laurier, du thym et beaucoup de romarin)
beurre et huile
sel, poivre

Lavez les légumes et épluchez les, sauf les pattes qu'il suffit de bien nettoyer.
Dans une grande cocotte, faites chauffer un peu de beurre et d'huile afin d'y faire revenir les légumes les uns après les autres.
Mettez les tous ensemble sur feu moyen et laissez les cuire 10 bonnes minutes puis mettez les de côté dans un saladier.

Faites chauffer à nouveau un peu d'huile sur feu vif et faites revenir les morceaux d'agneau jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés de chaque côté puis réservez les. Mettez de l'eau dans la cocotte pour déglacer et obtenir un jus de viande que vous pourrez réserver pour la suite.

Nettoyez le fond de la cocotte puis remettez un peu de beurre et d'huile afin d'y mettre les gousse d'ail pelées et dégermées en les écrasant et les oignons de printemps ciselés.
Pendant ce temps, diluez le concentré de tomates dans un grand verre d'eau.
Quand les oignons sont translucides, ajoutez la farine et le jus de viande. Mélangez bien pour éviter les grumeaux.
Ajoutez ensuite dans la cocotte les légumes, la viande puis couvrez avec le concentré de tomates dilué et ajoutez de l'eau jusqu'à ce que tout soit recouvert. Ajoutez enfin le bouquet garni, le sel et le poivre.
Laissez cuire doucement (pas plus que des petits bouillons) pendant au moins une heure.
Je l'ai laissé cuire deux heures à feu doux et quand la sauce avait assez réduit j'ai laissé cuire à couvert.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire